Préface de Nicolas Hulot

Avant propos de Serge Orru

Introduction par Georges Mattei

Un aménagement illusoire

Une rivière sauvage

Cherchez la faille

La genèse d’un dossier sulfureux

Notes

 

Avant propos

Oui en Corse, il faut de l’irrigation !
Oui en Corse, il faut de l’énergie !
Mais en Corse et ailleurs, nous devons impérativement faire autrement pour développer une économie non-destructrice de l’environnement.
Dans quelques années, quand nos enfants évoqueront la beauté perdue du Rizzanese, on se dira avec tristesse qu’on aurait pu utiliser ces moyens considérables, utilisés pour l’édification de ce barrage pour mieux maîtriser l’énergie, accroître dans notre quotidien le solaire, l’éolien, la biomasse, la géothermie, l’isolation des bâtiments.
Alors que le défi écologique est immense, nous voici face à un exemple productiviste faiblement performant qui va effacer impitoyablement cette cathédrale de biodiversité que représente le Rizzanese. Décidément les hommes additionnent frénétiquement et la nature soustrait inexorablement.
Ayons le courage de dire que nous n’avons pas été assez nombreux pour faire pression et proposer des alternatives crédibles, comme nous avons su le faire en préservant la Loire vivante.
Avec nos mots et notre conscience de citoyens, nous, au WWF saluons le courageux engagement de Georges Mattei qui s’est opposé avec pertinence et vaillance à la construction du barrage du Rizzanese qui va noyer une rivière vivante d’une valeur inestimable.
Tant d’années consacrées à la défense d’un patrimoine unique et naturel mérite un profond respect. L’histoire donnera raison à Georges Mattei si nous n’arrivons pas ensemble à sauver le fleuve Rizzanese.

 

Serge Orru
Directeur-général du WWF-France .

 

Nous contacter - Rizzanese - 2009